Vincent Berger

Biographie

Dès la sortie de l’école du Théâtre National de Strasbourg en 1996, VINCENT BERGER inscrit délibérément son parcours sous le double signe de la fidélité et du compagnonnage, autant que la période le permet. Ainsi tout en intégrant la troupe permanente du TNS, il fonde avec trois de ses camarades le Chat Borgne Théâtre, compagnie de création collective devenue celle de Jean-Yves Ruf, avec laquelle il est parfois encore appelé à collaborer. Il a aussi animé, en tant qu’acteur associé, le groupe de comédiens qui, pendant 6 ans, a investi le CDN des Alpes dirigé par Jacques Osinski, qui lui a alors offert des rôles marquants. L’intermittence lui permet au long de ces années d’accompagner les troupes qu’essaient de rassembler autour d’eux Irina Brook, et surtout Dan Jemmett avec qui la complicité se poursuivra encore dans les saisons à venir. Il n’oublie pas de retrouver régulièrement Alain Bézu qui l’a, le premier, initié au théâtre professionnel et dont la fidélité partagée a permis de traverser les années et les répertoires, de Racine à Proust, de Corneille à Diderot. Il vient de créer avec un autre collègue de l’école de Strasbourg, Frédéric Cherbœuf, une nouvelle compagnie, La Part de l’Ombre, à l’occasion de la création de L’Adversaire, un récit d’Emmanuel Carrère dont il a co-signé l’adaptation, et interprète le double-rôle principal. Autant de créateurs qui, lui accordant leur confiance, ont nourri son goût pour les personnages riches et denses, les parcours atypiques et ambigus. Il accompagne pour la saison 2017/2018 le collectif MxM pour sa dernière création, Festen, mis en scène par Cyril Teste.