De Kaboul à Bamako

Distribution

De Kaboul à Bamako

À partir des textes de

Atiq Rahimi, Habib Dembélé, Rumi, et Eduardo Galeano

Conception et Direction Artistique 

Clara Bauer

Collaboration Artistique et dramaturgie 

Ximo Solano 

Collaboration Musicale 

Pitcho Womba Konga 

Réalisation Caméra 

Matthias Castegnaro 

Costumes 

Zarif, Zazi, Les Autodidactes, Cabes

Callimorphies 

Atiq Rahimi 

Assistante à la Musique

Alice Loup 

Avec 

Doris Bokongo Nkumu, Nathalie Bokongo Nkumu, Matthias Castegnaro, Marie Elisabeth Cornet, Habib Dembélé, Jesus Dupaux, Gae Blu Infuso, Monica Infuso, Gioia Kayaga, Flonja Kodheli, Alice Rahimi, Olivia Sauton, Ximo Solano, Kalieaswari Srinivasan,
Pitcho Womba Konga. 

Musique conçue par

Saïd Assadi 

Musiciens 

Khaled Arman, Florent Berteau, Gérald Bonnegrace, Alireza Ghorbani, Fabien Girard, Aristide Goncalves, Siar Hashimi, Michael Havard, Mamani Keita, Samuel Hirsch, Milad Mohammadi, Saman Samimi, Mahdi Teimori Farshbaf, Zakariya Yousefi, Hussein Zahawy. 

Directeur de Production

Simone Cipriani 

Production Générale

Sabrina Herzog de Souza Lima

Production

Ethical Fashion Initiative 

Co-production 

Compagnie Mia 

Ce projet est subventionné par l’Union Européenne

Teaser

Présentation

Voyagez avec nous dans un monde libre de frontières. La majeure partie de notre histoire commune s’est déroulée sans visas, ni passeports, ni frontières. Jusqu’à la Rome du IVe siècle, alors que la liberté de circulation était restreinte pour les serfs, les voyages étaient aussi naturels que les marées. Nous nous déplacions constamment, par vagues, au nord, au sud, à l’est et à l’ouest, transportant nos idées, nos connaissances, notre culture et notre technologie. Des civilisations avancées ont émergé là où les chemins se sont croisés, les échanges humains étaient plus importants.

Notre parcours nous emmène de Kaboul à Bamako. 

Nous voyagerons le long de la route de la soie, qui reliait la Chine au Proche-Orient, à l’Europe et à l’Afrique de l’Est, à travers un réseau de routes commerciales. 

L’Afghanistan en était le coeur battant, un carrefour majeur, prospère grâce à l’or et aux pierres précieuses.

 Prenons notre temps, et atteignons l’Afrique à l’apogée de l’empire du Mali. Sa puissance et sa richesse ont été érigées grâce à de riches gisements d’or, et maintenues grâce au contrôle des routes commerciales transsahariennes. 

Des caravanes, parfois fortes de dix milles chameaux, transportaient des marchandises, des personnes, des connaissances et des croyances à travers le désert du Sahara. 

 On peut retrouver toute cette richesse dans des villes historiques comme Tombouctou, mais aussi dans un artisanat complexe transmis de génération en génération, jusqu’à nos jours. 

En partant, nos voyageurs enfilent des vêtements conçus par Zarif Design et ZAZI Vintage, et confectionnés par des artisans afghans, à l’aide de matériaux et de techniques qui n’auraient pas été inconnus à leurs ancêtres de la Route de la soie. 

À l’approche de Bamako et de Ouagadougou, les textiles d’Autodidacte et de CABES ajoutent une touche de chaleur africaine. 

Les artisans et les designers sont partenaires d’Ethical Fashion Initiative. Ils tissent avec tradition, justice et durabilité chaque beau vêtement.

Les mots et la poésie d’Atiq Rahimi, Habib Dembélé, Rumi et Eduardo Galeano, scintillent et coulent comme l’eau d’une source montagneuse.

En images